PHILHARMONIE : Bling Blang (1987-89)

Promenade Intérieure (2.76Mo) - Inédit.

Si Shylock a déterminé ma vocation musicale, Philharmonie a été pour moi un laboratoire expérimental d'improvisation et de recherche. Toujours basé sur la composition collective, notre travail a été en grande partie fondé sur les imbrications mélodiques, la musique de Steve Reich étant une espèce de point de départ de cette recherche.

Pendant mes études d'écriture et de composition au conservatoire, de 1983 à 1987, je n'ai utilisé pour mon travail que des instruments de l'orchestre : cordes, bois, cuivres etc... et réduit mon travail guitaristique à l'étude de pièces classiques.

Le résultat de ces années d'abstinence a été une terrible frustration de la sonorité de la guitare électrique. Alors que je terminais ma dernière année, j'ai donc créé Philharmonie, d'abord formé de 5 guitaristes: Jean-Philippe Calestrini, Laurent Chalef, Bernard Ros, Alain Sanner et moi-même.

La première base de travail fut une transcription que j'avais faite pour guitares du concerto en FA mineur de Vivaldi "L'Hiver" des "Quatre Saisons". Base de travail, je dis bien, car le morceau n'a jamais été joué en public.
Très vite, un premier titre a commencé à prendre forme, à partir d'une improvisation :«Les Sentinelles du Désert ». C'est pendant ce travail qu'Alain, qui n'était pas que guitariste, a dû faire un choix professionnel nous privant de son concours. C'est donc à quatre que nous avons composé les 9 titres suivants :

Promenade Intérieure, Automne, Campanile, Intermède, Le Sixième Voyage, Saturne, De l'Aube à Midi, Terre de Feu, L'Éternel Murmure.

A propos du titre «De l'Aube à Midi », la S.A.C.E.M. nous a demandé d'obtenir une autorisation des Éditions Durand, qui détiennent les droits de « La Mer » de Claude Debussy. Il se trouve qu'un des sous titres de l'oeuvre de Debussy est « De l'Aube à Midi sur la Mer », ce qui ne nous avait pas traversé l'esprit. Les Éditions Durand ont refusé l'autorisation.
C'est pourquoi, le nom officiel de ce titre est « De la Daube à Midi » (et encore, je voulais l'appeler «De la Daube à Midi sur la Mer », lors d'une croisière gastronomique mouvementée par exemple).

Après le premier concert, Jean-Philippe nous quitte à son tour, remplacé pour le concert suivant par Vincent Larivière, qui n'a fait qu'une apparition éphémère dans Philharmonie.